Nouvelles recettes

Le chef Ford Fry présente le nouveau restaurant d'Atlanta à New York

Le chef Ford Fry présente le nouveau restaurant d'Atlanta à New York


King + Duke tirera son influence des tavernes coloniales américaines

Dan Myers

Joe Schafer et Ford Fry

Cette semaine, le chef Ford Fry, la force derrière les puissants restaurants d'Atlanta L'optimiste, Cuisine JCT, et n° 246, a repris la cuisine du "salon culinaire" City Grit pour prévisualiser le menu de son prochain projet à Atlanta, King + Duke, qui ouvrira bientôt ses portes dans le quartier de Buckhead.

L'attaquant des fruits de mer The Optimist a été nommé "Meilleur nouveau restaurant" par Esquire Magazine l'année dernière, et Fry a fait des vagues avec sa marque unique de cuisine de ferme du Sud. Voici le menu :

1er cours : amusez-vous
Timmy Stubbs Brunswick « poêlée » de crevettes, topinambours, pommes Ellijay marinées
2ème Plat : Betteraves Rôties
Betteraves locales rôties au charbon et carottes grillées au chêne, fromage Robiola fumé, meringue au citron Meyer
3e cours : Truite de Géorgie du Nord
Truite de Géorgie du Nord, Joe's bacon, salade de pommes de terre croustillantes, œufs fumés, vinaigrette au beurre noisette
4e plat : Shortrib rôti lentement
Faux-filet rôti au bois, bout de côte fumé lentement, champignon du moment, chou noir
5ème Plat : Parfait au Citron Meyer
Parfait au citron Meyer, zestes confits, biscuits glaçons beurrés

Le restaurant mettra l'accent sur un grand four à bois, et la plupart des plats servis au dîner ont passé du temps au-dessus d'un feu ouvert (ou, dans le cas des betteraves, enterré sous du charbon ardent). Fry a engagé Joe Schafer (à gauche sur la photo) pour servir de chef exécutif, et le restaurant devrait ouvrir ses portes en avril.


12 restaurants que l'Amérique aime. Avec des recettes !

Nous préparons des plats de nos restaurants préférés à la maison.

F de Los Angeles à Atlanta de Chicago à New York, les restaurants de tout le pays traversent des moments difficiles. Steakhouses, bars à sushis, taquerias et bistrots – ils nous manquent tous, et ils nous manquent. Nous avons contacté une dizaine de chefs et propriétaires, pour en savoir un peu plus sur leurs histoires et leurs univers d'aujourd'hui. Et nous avons une excellente recette de chacun, afin que vous puissiez recréer un peu de leur nourriture dans votre cuisine.


Les meilleurs restaurants d'Atlanta

Plongez directement et découvrez les offres de la grande ville d'Atlanta, les producteurs d'artisanat et les repaires de quartier trou-dans-le-mur, tous servis avec un côté de l'hospitalité du Sud.

Relatif à:

Photo par : Andrew Thomas Lee

Photo par : Andrew Thomas Lee

Photo par : Andrew Thomas Lee

Photo par : Antico ©Tous droits réservés CatMax Photography

Photo par : Heidi Geldhauser

Photo par : Andrew Thomas Lee

Photo par : Heidi Geldhauser

Photo de : Sara Hanna Photographie

Photo par: Karen Pagano Photography

Photo par : Heidi Geldhauser

Photo par : Heidi Geldhauser

Photo par : Explorez Gwinnett

Vers le sud

L'un des anciens noms d'Atlanta était Terminus, ainsi nommé pour sa position de plaque tournante ferroviaire majeure dans le Sud. Rapprochez-vous de cet héritage tout en dégustant des plats du Sud vraiment savoureux surplombant les pistes de Chamblee. Le restaurant, construit à partir d'un magasin général en briques du XIXe siècle à deux étages, porte le nom de la chanson préférée du propriétaire Mike Plummer des Allman Brothers. Le charme rustique traverse également le menu, avec des plats comme le houmous de pois aux yeux noirs, la poutine de poitrine sur frites assaisonnées, le fromage pimento avec chutney de tomates vertes et confiture de bacon, et les côtes levées fumées avec chou vert et salade de pommes de terre.

Holeman & Finch Public House

Le cheeseburger du chef Linton Hopkins, lauréat du prix James Beard, est une chose de beauté dans sa simplicité réfléchie : deux galettes de 4 onces grillées (un mélange maison de poitrine et de paleron d'herbe, fait tous les jours), du fromage américain Kraft fondant, du pain et -des cornichons au beurre et des oignons rouges émincés sont pris en sandwich entre les moitiés d'un pain pain de mie moelleux H&F Bread Co. et servis avec des condiments maison. Le phénomène, qui a commencé comme un "secret" disponible sur demande seulement après 22 heures. à Holeman & Finch, a maintenant une place à temps plein sur le menu et a créé son propre restaurant, H&F Burger, au Ponce City Market.

Molly B

Le stade Mercedes-Benz d'Atlanta (surnommé "The Benz") a une attraction principale autre que la NFL et les matchs et concerts de football professionnel qu'il accueille. L'une de ses stars culinaires, pas seulement pour les jours de match, est Molly B&rsquos. Le vaste restaurant et bar de 3 000 pieds carrés offre une vue imprenable sur le centre-ville et le terrain et porte le nom du propriétaire et président des Falcons d'Atlanta, la mère d'Arthur Blank&rsquos, Molly. Sous la main habile du chef exécutif Michael Bertozzi, le menu prend vie avec une station de découpe de côtes de bœuf juteuses, des crudos et des bars crus issus de sources durables et des plats à la carte comprenant du poulet frit du sud, du mac &lsquon&rsquo au cheddar blanc et des côtes levées. Le restaurant fonctionne comme un club privé pour les membres pendant trois heures avant le coup d'envoi jusqu'à la fin de la première période, mais est ouvert aux non-membres pour le reste des jours de match et tout au long de la semaine.

Staplehouse

L'histoire derrière la création de ce restaurant acclamé est presque aussi convaincante que sa nourriture. Tout a commencé comme un rêve du chef Ryan Hidinger et de sa femme, Jen. Malheureusement, Hidinger a perdu sa bataille contre le cancer en 2014, mais Jen, ainsi que la sœur de Ryan, Kara et son cher ami le chef Ryan Smith, ont réalisé la vision, ouvrant Staplehouse à des critiques élogieuses. Le style de cuisine réfléchi de Smith&rsquos est à la fois expérimental, innovant et créatif, le menu en constante évolution parsemé de plats comme la tarte au foie de poulet aux fraises et aux radis, ou la lotte à la vinaigrette au citron et au gingembre. Les bénéfices des réservations presque impossibles à obtenir vont à The Giving Kitchen, une organisation à but non lucratif créée par les Hidingers pour offrir un soutien aux employés des restaurants de la région d'Atlanta confrontés à des difficultés inattendues.

JCT. Poulet frit de Kitchen & Bar

Le poulet frit est peut-être le plat emblématique de tout le Sud, mais si vous ne le mangez qu'à un seul endroit, dirigez-vous vers cet endroit du centre-ville ouest. Le poulet Springer Mountain Farms élevé en Géorgie est trempé pendant la nuit dans une saumure de sel et d'herbes, trempé dans un mélange de babeurre et d'œufs, dragué dans de la farine assaisonnée, frit et croustillant dans une poêle en fonte. Servi avec une sauce piquante maison et du chou vert, c'est l'un des plaisirs singuliers de la ville. Bien qu'il existe d'autres restaurants en ville produisant du poulet frit tout aussi exceptionnel (y compris les anciens The Colonnade et Matthews Cafeteria), JCT. représente la nouvelle garde de la restauration de style sudiste, avec des cocktails formidables, une carte des vins complète et un service intelligent, servis dans une salle à manger industrielle-chic. Pour une vue spectaculaire sur la ligne d'horizon en constante évolution d'Atlanta, rendez-vous au bar du deuxième étage.

Marcel

Marcel est facilement connu comme l'un des repas les plus chers d'Atlanta, avec les fidèles du chef-restaurateur Ford Fry & rsquos bastion de steak qui fourmillent de tout ce qu'il faut pour une côte de bœuf vieillie à sec, une sole meunière et de précieuses bouteilles de vin français. Cependant, vous pouvez vous faufiler jusqu'au bar faiblement éclairé entre 23h00 et 23h00. et 2 heures du matin les vendredis et samedis pour un menu de fin de soirée qui est une bonne affaire. Les Frites Canard sont garnies de sauce au poulet, de confit de canard et d'un œuf au plat (10 $), ainsi qu'un cheeseburger garni de bacon croustillant à seulement 12 $, tout comme l'omelette au crabe doux, rehaussée de champignons et de ciboulette ciselée. Commandez les copieuses frites au steak (12 $) et une rafraîchissante Kronenbourg 1664 Pale Lager (7 $) pour un avant-goût de luxe sans le choc de l'autocollant.

Antico Pizza Napoletana

Souvent imitées mais jamais totalement rivalisées, les tartes d'Antico font partie de la légende. L'expérience est classique à Naples, ce qui est logique, puisque les frères fondateurs Giuseppe et Giovanni Di Palma&rsquos sont originaires d'Italie. Trois fours à bois Acunto personnalisés bordent le mur de la cuisine, chacun chauffé à 900 degrés, de sorte que les pizzas à croûte mince n'ont besoin que de 60 secondes pour acquérir un intérieur léger et aéré et une croûte carbonisée. La margarita classique brille avec D.O.P. Tomates San Marzano, mozzarella de bufflonne, basilic et ail, et le San Gennaro est un régal pour tous avec de la mozzarella, de la saucisse italienne, des poivrons rouges et des oignons caramélisés. Cueillez du basilic frais, arrosez d'huile d'olive importée et asseyez-vous où vous le pouvez, à une table commune dans la cuisine ou sur des piles de farine double zéro. La pizza dure jusqu'à ce que le dernier lot de pâte soit parti.

Chariots à beignets

Avec un nom inspiré par les dames de la Croix-Rouge qui ont tenté d'apporter un avant-goût de la maison aux soldats à l'étranger, cette boutique Marietta propose de nombreux beignets pour satisfaire toutes les envies. Le duo mari et femme Chris et Anna Gatti, qui se sont rencontrés au Culinary Institute of America, utilisent soit une pâte à brioche de 24 heures (beurre, lait, œufs) ou une pâte à gâteau comme base de beignets. Les favoris en petits lots incluent la lavande au citron, le sel de mer et le caramel, et "The Mikey", une barre de brioche remplie de crème expresso Jittery Joes, garnie d'un glaçage à l'érable et d'un morceau entier de bacon confit au bois de pommier. Ne manquez pas le magasin éponyme Dollie, brioche fourrée de crème brûlée à la vanille et de croûte de sucre brûlé.

Un favori des célébrités en visite et des amateurs de sushis locaux, Umi propose un menu exquis créé par le chef Fuyuhiko Ito. Prenez, par exemple, le carpaccio de madai (vivaneau rouge japonais), simplement assaisonné de sel de mer, citron, huile d'olive et yuzukosho, ou la sériole émincée, avec coriandre, ponzu et piments jalapeño. Les deux sont des exemples simples et frappants de la retenue et de l'habileté d'Ito. Si le cru n'est pas votre vitesse, commandez le toban-yaki au homard, qui est livré avec sa propre petite plaque chauffante sur des flammes bleues. Des pépites de chair de homard sucrée, trempées dans une riche sauce au beurre de soja, grésillent jusqu'à ce qu'elles soient dorées et caramélisées. L'épouse du chef Ito, Lisa, est la chef pâtissière du restaurant et son soufflé au thé vert est légendaire. Pour une visite dirigée par un chef, profitez de l'expérience omakase à plusieurs plats au comptoir surplombant la cuisine animée.

Le Mercure

La culture des cocktails d'Atlanta est florissante. Découvrez quelques-unes des meilleures interprétations au deuxième étage de la halle alimentaire de Ponce City Market, où The Mercury prépare des boissons avec style. L'amour du directeur des boissons Julian Goglia&rsquos pour la culture des cocktails du milieu du siècle est évident dans sa vision des boissons classiques, qui réussissent à être à la fois décontractées et raffinées, en s'appuyant sur des liqueurs de qualité supérieure, des ingrédients faits maison et une technique affinée. Des verres à whisky vintage en cristal taillé, des highballs et des coupes délicates contiennent des boissons préférées comme l'Aviation, le Vieux Carré, le French 75 et le Vesper. Peut-être mieux encore, les clients qui ne savent pas quoi commander trouveront un conseiller amical dans l'un des barmans formés par des experts de The Mercury.

Atlas

Avec un conservateur sur place pour changer régulièrement l'affichage sur les murs de la galerie, Atlas crée une expérience culinaire vraiment artistique. Les invités dînent à l'ombre des œuvres de Picasso, Renoir, Degas, Cézanne et d'autres maîtres, tout en dégustant des créations tout aussi impressionnantes du chef Christopher Grossman (qui a déjà travaillé à la célèbre blanchisserie française). Grossman prépare habilement ses plats avec une main légère, laissant les ingrédients briller d'eux-mêmes et afficher sa réserve de créativité apparemment infinie. Le homard en croûte avec capucine béarnaise, l'agneau grillé aux pacanes avec succotash de pois des champs et le kampachi séché aux agrumes sont tous aussi beaux que savoureux. Les connaisseurs de spiritueux rares voudront explorer la liste des cocktails légendaires, qui propose des boissons à base d'alcools en édition limitée ou ultra-haut de gamme, dont certaines peuvent coûter plus de 50 $ chacune. Conseil d'initié : demandez au sommelier de service de créer une gamme de vins personnalisée pour accompagner les plats de votre choix.

Bacchanales

Bien qu'Atlanta regorge d'options de restauration passionnantes, la plupart des dégustateurs avertis conviendront que la grande dame incontestée de la gastronomie est Bacchanalia, dirigée par les chefs Anne Quatrano et Clifford Harrison, lauréats du prix James Beard. Plongez dans le menu dégustation signature du restaurant (95 $) et sachez que vous vous régalerez de cinq plats, avec trois plats salés, un plat de fromages et un dessert. La nourriture est élégante et raffinée, s'inspirant de préparations classiques et d'ingrédients locaux, dont beaucoup proviennent de Summerland, la ferme du duo à proximité. Pour les occasions très spéciales, il existe des plats supplémentaires optionnels d'huîtres ou de caviar Petrossian servis avec une omelette française. C'est une expérience en effet.

Le cochon ibérique

À seulement 10 kilomètres à l'est du centre-ville, la ville de Decatur s'est imposée comme une enclave gastronomique, en grande partie grâce à The Iberian Pig. Avec une salle à manger animée baignée d'une douce lumière d'ampoules et de bougies Edison, l'espace est parfaitement adapté aux convives amoureux. Un menu de cocktails artisanaux ludiques, des bières brassées localement et une carte des vins en grande partie espagnole peuvent aider à démarrer la soirée, et la sélection robuste de charcuterie et de petites assiettes permet aux invités de rester connectés autour de la nourriture. Le menu permet aux clients d'être aussi aventureux ou apprivoisés qu'ils le souhaitent, avec des plats espagnols classiques comme les patatas bravas et le steak au chimichurri, ainsi que des plats plus surprenants comme le macaroni au fromage ibérique, les tacos de joue de porc avec salsa de maïs grillé et jambon Serrano et Mahón croquetas avec membrillo (pâte de coing) ketchup.

Les bons fruits de mer ne sont peut-être pas la première chose qui vient à l'esprit à Atlanta enclavée, mais une visite à Kyma (qui signifie "vague" en grec) pourrait changer cela. Entrez dans l'élégante salle à manger et préparez-vous à être transporté dans les îles grecques, avec un plafond bleu qui imite un ciel étoilé et des murs blanchis à la chaux rappelant Santorin. Le menu propose des présentations raffinées de plats traditionnels, notamment du poisson entier grillé simplement avec de l'huile d'olive extra vierge grecque et du citron, du poulpe grillé fumé et des oignons rouges marinés, et un jarret d'agneau tendre avec des pâtes au trahana aigre. De nombreux plats sont proposés sous forme de meze sur de petites assiettes parfaites pour le partage, éliminant ainsi la peur d'essayer quelque chose de nouveau. Le chef-propriétaire Pano Karatassos vient honnêtement de son amour profond pour la cuisine grecque, ayant passé des étés à rendre visite à de la famille dans tout le pays méditerranéen, et partage ses secrets dans son livre de cuisine, Cuisine grecque moderne : 100 recettes de meze, plats principaux et desserts, publié en 2018.

Little Alley Steak Buckhead

Le quartier chic de Buckhead est la plaque tournante officieuse des steakhouses d'Atlanta, avec plus de 10 restaurants dédiés à la cuisine carnivore dans seulement un mile carré. Little Alley est l'un des nouveaux endroits les plus grandioses d'entre eux, avec une vaste salle à manger de 9 000 pieds carrés et un vaste patio. Le restaurant est spécialisé dans les coupes de premier choix de l'USDA, les steaks vieillis à l'état humide et sec et les plats d'accompagnement « nouveaux classiques » décadents. Trouvez votre coupe de steak de boucher parfaite et associez-la à un macaroni au fromage triple crème arrosé d'huile de truffe noire ou à un gratin de pommes de terre au fromage de chèvre de la CalyRoad Creamery d'Atlanta. Conseil d'initié : si vous aimez les whiskies rares, c'est l'endroit idéal pour trouver votre dose, puisque vous trouverez plus de 425 variétés derrière le bar.

Storico Fresco Alimentari e Ristorante

Michael Patrick a porté de nombreux chapeaux, notamment ceux de journaliste, chef pâtissier, sommelier et ambulancier, mais son rôle le plus important est peut-être celui d'historien culinaire. Au cours d'un long voyage en Italie, il a découvert des variétés de pâtes presque oubliées, comme les scarpinocc, pi fasacc, culingionis, marubini et casonsei. Il a appris l'italien, étudié de vieux livres de cuisine poussiéreux et a même frappé aux portes à la recherche de recettes séculaires. En 2012, il a commencé à vendre ses pâtes intrigantes, avec des garnitures telles que de l'ortie, du miel local, du zeste de citron, des betteraves rôties, des morceaux de pain au beurre et de la moelle osseuse, sur les marchés de producteurs. Maintenant, son charmant Storico Fresco à Buckhead sert des plats complets, ainsi que des composants à emporter pour préparer un repas à la maison. Ne manquez pas les plateaux de charcuterie décadents et une tenue de vente au détail robuste, au cas où vous voudriez épater vos invités à la maison.

Café flottant

Dans une ville où de nouveaux restaurants ouvrent presque tous les jours, il est réconfortant de voir un ancien favori conserver une clientèle fidèle. Ouvert en 1998 dans un complexe de bureaux industriels le long de la voie ferrée entre Emory et Virginia-Highland, ce charmant restaurant ressemble toujours à une découverte. Le profond engagement de la cuisine envers la saisonnalité et le soutien aux fournisseurs durables est évident dans des plats comme la burrata avec compote de prunes et levain grillé, les tagliatelles au paprika fumé mélangées à une riche bolognaise de canard et des beignets de crabe bleu avec un chow-chow de tomates vertes. Réservez l'une des 120 places et félicitez-vous d'avoir choisi judicieusement.

Néerlandais du Cap

Pour une ville du sud des États-Unis, Atlanta compte un nombre surprenant de restaurants sud-africains (quatre pour être précis), grâce au pro-footballeur devenu restaurateur Justin Anthony. Cape Dutch est le joyau de la couronne de son empire de restaurants en pleine croissance. Inspiré de la cuisine de sa ville natale du Cap et des vignobles environnants du Cap, le menu est largement basé sur le braai, un grill sud-africain traditionnel. Une flamme nue alimentée par de l'hickory et du chêne d'origine locale insuffle un faux-filet de 35 jours, du branzino entier, du gibier sauvage et d'autres plats principaux avec une profondeur de saveur boisée. Sous la direction habile du chef Philippe Haddad et avec une solide carte des vins sud-africaine, ce charmant restaurant ressemble à un voyage rapide au Cap.

Reine de la crème

Bien que seuls les visiteurs appellent cet endroit "Hot-lanta", la ville est célèbre pour son humidité et ses températures vertigineuses, faisant de la crème glacée un soulagement bienvenu presque à tout moment. Lorsque les fringales frappent, cherchez la chef de crème glacée au visage frais Cora Cotrim, la « reine de la crème ». Dans son salon éponyme d'Inman Park, elle sert des saveurs créatives comme Cornflake Bacon Brittle, Thai Tea, Maple Walnut et Georgia Peach Cobbler. Les saveurs de Cotrim&rsquos peuvent être complexes, mais elle garde les ingrédients simples avec du sucre et de la crème et du lait biologiques nourris à l'herbe. La boutique pittoresque propose un café-bar complet avec des sirops faits maison et du café Relevator, des pâtisseries et des produits de boulangerie (juste pour confectionner un sandwich à la crème glacée personnalisé). Plutôt doux!

Le toit de Nikolaï

Cette douairière d'Atlanta a ouvert ses portes en 1976 au 30e étage de l'hôtel Hilton Atlanta et est restée depuis une destination du centre-ville, grâce à ses baies vitrées donnant sur la ville. Les techniques classiques françaises et russes sont appliquées à des ingrédients principalement locaux et, bien que le menu change selon les saisons, les anciens favoris incluent le risotto aux poireaux et au homard avec des pétoncles poêlés, une tarte aux escargots de Bourgogne et des côtelettes d'agneau en croûte d'herbes. Les plats sont disponibles à la carte, bien que le menu dégustation à quatre ou six plats soit idéal pour les occasions spéciales. Assurez-vous de rehausser la célébration avec de la vodka infusée maison, servie dans un verre à liqueur glacé.

Café Tournesol

Cafe Sunflower redéfinit l'assiette végétarienne standard avec un menu passionnant qui attire à la fois les convives sans viande et les carnivores. La cuisine combine les saveurs de l'Asie, de l'Europe, des Caraïbes et du Sud-Ouest pour créer des plats comme des gâteaux aux pois et pommes de terre aux yeux noirs avec de l'aïoli au chipotle, du tempeh barbecue aux baies et des lasagnes aux aubergines et à l'orzo. Ils s'adaptent même à d'autres régimes restrictifs, tels que végétaliens et sans gluten, et font un gâteau aux carottes sans produits laitiers plutôt étonnant.

Arepa Mia

Lis Hernandez a grandi au Venezuela en regardant sa mère fabriquer des arepas à vendre dans la rue. Les galettes de farine de maïs simples et émouvantes et mdash carbonisées sur un gril chaud, farcies de toutes sortes de viandes tendres et de légumes & mdash ont développé un sérieux succès à Atlanta, d'abord depuis le stand de Hernandez au Sweet Auburn Curb Market et plus tard dans son deuxième emplacement à Avondale Domaines. Maintenant, ses clients font la queue pour s'asseoir dans sa charmante salle à manger et sur le patio, où elle sert plus d'une douzaine de sortes d'arepas. Les favoris incluent le pernil (porc rôti 12 heures et oignons caramélisés), le périco (œufs brouillés à la vénézuélienne, tomate et queso de año) et le domino (haricots noirs, queso de año, poivrons rouges rôtis, oignons caramélisés et bananes plantains frites). Vous cherchez quelque chose de plus léger ? Ne manquez pas la salade d'avocat et cœur de palmier agrémentée d'huile d'olive et de jus de maïs doux.

Canoë

Pour les repas de fête et les occasions spéciales, peu de restaurants d'Atlanta se sentent aussi spéciaux que Canoe, grâce à son menu gastronomique classique et à sa position au bord de la rivière sur les rives de la rivière Chattahoochee. Ouvert en 1995, il a été un lieu de prédilection pour les propositions, les fêtes de famille, les repas d'affaires et les repas tranquilles et ensoleillés. Le menu de saison du chef exécutif Matthew Basford est facile à aimer, comprenant une salade de crevettes blanches de Géorgie fumées au thé et de radis daikon, du saumon fumé maison sur un gâteau de pommes de terre croustillant, un hamburger de canard et de bœuf d'lsquon garni d'un œuf au plat et d'un four. poulet rôti sur un risotto aux patates douces et au beurre brun. Asseyez-vous à l'intérieur pour une vue imprenable sur la rivière ou à l'extérieur où vous serez suffisamment proche pour entendre le courant qui coule doucement.

Le restaurant de la colonnade

Cette institution d'Atlanta accueille tous les invités à bras ouverts, vous avez donc autant de chances d'avoir des tables voisines de motards, de cheveux bleus et de tous les autres. Situé derrière un motel du milieu du siècle, The Colonnade se sent comme dans un décalage temporel (il a ouvert ses portes en 1927 et a déménagé à son emplacement actuel en 1962), tout comme son menu. Les favoris incluent les croquettes de saumon avec sauce dijon, le poulet frit avec sauce au poivre et le rôti sans couteau. Quel que soit le plat principal que vous choisissez, assurez-vous d'essayer les petits pains à la levure beurrée légers comme l'air. Tout comme en 1962, apportez votre argent, car les cartes de crédit ne sont pas acceptées.

Boulangerie Lee

Buford Highway est un véritable trésor pour les gourmets aventureux et soucieux de leur budget, et un pèlerinage peut rapporter tout, du thé au lait de style hongkongais aux tamales faits à la main et du pakora bangladais au bi bim bap, le tout à des prix relativement abordables. Ceux qui ne savent pas par où commencer devraient s'asseoir dans la salle à manger presque toujours animée de la boulangerie Lee & rsquos et commander le combo signature spécial de la moitié d'un banh mi & mdash le porc barbecue tendre et sucré farci dans une baguette française croquante est top & mdash et un généreux bol de bœuf pho parfumé au citron vert, gingembre et basilic thaï. Le festin de remplissage ne vous coûtera que 8 $ (taxes incluses), ce qui vous laissera suffisamment de marge de manœuvre pour faire des folies avec un café vietnamien glacé ou d'autres trouvailles le long du tronçon.

Café Bluebird de Ria

"Gentrification" est un mot peut-être que peu de restaurateurs comprennent mieux que Ria Pell. Lorsqu'elle a ouvert son petit-déjeuner à succès éponyme en 2000, Memorial Drive n'avait pas encore attiré l'attention des développeurs. Le restaurant a été acclamé par tous pour ses prix abordables, son petit-déjeuner toute la journée et son atmosphère accueillante et conviviale. Bien que Pell soit décédée en 2013, ses crêpes perpétuent sa tradition et mdash sont toujours mélangées en utilisant le même bol que Pell elle-même a utilisé et mdash et ont un culte compréhensible. La farine à gâteau, le beurre, le babeurre et la vanille mélangés et cuits sur un gril plat bien assaisonné n'ont jamais eu aussi bon goût. Branchez-vous et essayez les biscuits au babeurre et la sauce au lait au poivre, le tofu brouillé ou le petit-déjeuner à la poitrine. Depuis la mort de Pell&rsquos, sa responsable de confiance, Julie Pender, a perpétué son héritage, brillant toujours alors que de nouveaux restaurants surgissent autour d'elle.

Brique Magasin Pub

Avec un menu d'un pouce d'épaisseur organisé par des barmans ayant une connaissance quasi encyclopédique des bières du monde entier, Decatur&rsquos Brick Store Pub est pratiquement garanti de rassasier tous les amateurs de bière. Le bar principal du pub & rsquos au rez-de-chaussée propose une gamme tournante de 29 bières pression et 75 bières en bouteille. Le bar belge à l'étage propose huit pressions et 120 bières belges et de style belge, toutes servies dans leur verrerie appropriée. La nourriture faite à la main est son propre attrait, avec des produits phares du menu, notamment des bretzels bavarois chauds avec une tourte au poulet à la moutarde et un sandwich au pain de viande, servis avec du ketchup solide et du cheddar fort.

Jang Su Jang

Près d'un tiers de l'immense population coréenne de Géorgie (estimée entre 120 000 et 150 000 habitants) vit dans le comté de Gwinnett, de sorte que le niveau de la cuisine coréenne est ultra-élevé. Un favori de longue date est Jang Su Jang. Vous y trouverez du bi bim guksu (nouilles froides), du bossam (ventre de porc), du bulgogi (barbecue de bœuf), des boulettes de pâte et bien plus encore, le tout servi dans un style familial traditionnel. Le personnel accommodant, principalement anglophone, est heureux de partager sa passion pour la cuisine coréenne et de vous proposer des recommandations en fonction de vos préférences gustatives. L'intimidation culturelle n'est donc pas un problème.

Le petit Lou

L'hôtel Clermont a ouvert ses portes sur Ponce de Leon en 1924, et il a été tout d'un motel pour les groupes de voyage aux appartements avant qu'il ne soit presque démoli. Après une rénovation de plusieurs millions de dollars, la propriété de 94 chambres est l'un des hôtels de charme les plus animés d'Atlanta, en grande partie grâce à son charmant restaurant, nommé d'après un danseur populaire des années 1950 dans la salle Gypsy de l'hôtel. Le menu se concentre sur des plats français classiques préparés à partir d'ingrédients locaux du Sud. Ne manquez pas la soupe à l'oignon française avec les oignons Vidalia de Géorgie, le tartare de bœuf à la moelle fouettée et à l'huile de moutarde, et l'amandine de truite au poisson de Blue Ridge (capitale de la truite de l'État). Pour le dessert, essayez l'Ode to Blondie, un brownie blond, avec des bananes flambées au curry et une glace au babeurre. Il porte le nom de l'artiste le plus célèbre du Clermont Lounge, un vénérable club de strip-tease qui fonctionne toujours au sous-sol.

Chef rock star : Kevin Gillespie

Lorsque le chef local Kevin Gillespie a atteint la finale de Top Chef, il était relativement inconnu, alors à la tête de la cuisine d'Atlanta & rsquos Woodfire Grill. Son engagement à représenter la nourriture de ses racines du Sud, ainsi que sa vivacité d'esprit et son grand cœur, l'ont catapulté à la gloire dans le monde de l'alimentation. Aujourd'hui, le chef aux cheveux flamboyants et fortement tatoué est la force créative derrière les restaurants acclamés Gunshow et Revival, en plus d'être un auteur à deux reprises (Pure Pork Awesomeness et Fire in My Belly) et le chef vedette de TomorrowWorld (Amérique & rsquos plus grand 21- festival de musique et plus). Sans parler du fait qu'il est aussi gentil et terre-à-terre que vous l'espérez un gentleman du Sud.


7. Cultiver la nourriture et le café Mise à jour du 26 juin 2020 : ouvert pour le ramassage et le dîner, repas dans la terrasse

Ce nouveau lieu de brunch est un nouvel ajout à la scène culinaire de West Midtown et sert déjà de délicieuses spécialités du Sud. Leurs œufs bénédictins avec du bacon confit au sriracha et des pommes de terre rissolées frites sont juste * les chefs s'embrassent. * Obtenez également un matcha latte pour une touche sucrée!

Rouleau de homard Optimist –


Où manger à Atlanta

Les visiteurs me demandent souvent où manger à Atlanta. Les choix solides sont répartis dans les plusieurs comtés qui composent la grande région d'Atlanta. Vous pourriez passer une journée à monter et descendre l'autoroute de Buford en mangeant du pho et du kimchi et en explorant les marchés qui vendent tout ce dont un cuisinier d'Éthiopie ou de Bombay peut avoir besoin. Mais pour les personnes en ville pour un repas ou deux, je leur propose généralement des options à l'intérieur de la ville.

Le parfait restaurant Decatur de Billy Allin est iconoclaste mais puise dans le garde-manger du Sud. "Il est tellement talentueux et têtu et tout ce qu'un chef devrait être", a déclaré Anne Quatrano, dont la propre flotte de restaurants (Bacchanalia, Little Bacch, Floataway Café et Star Provisions) sont également des options debout.

Atlanta n'est pas vraiment une ville de barbecue. Pour cela, vous voudrez peut-être vous rendre en Caroline du Nord ou au Texas. Mais le porc effiloché et les macaronis au fromage à base de penne et trois fromages satisferont.

1361, chemin Clairmont, Decatur, 404-633-2080 communityqbbq.com.

Le chef Todd Ginsberg a créé une oasis de charcuterie juive qui sert également le dîner. Obtenez l'un des meilleurs bagels du Sud, du pastrami coupé à la main et un bon cheeseburger. (La version du menu du déjeuner est meilleure que le dîner.) Shalom, vous tous.

1540 Avenue Place, Suite B-230, 678-927-9131 thegeneralmuir.com.

Cet étrange petit restaurant et bar est l'endroit où Greg Best et Paul Calvert, que beaucoup disent être les meilleurs de la ville, font de la magie. David Bies cuisine une cuisine à la fois ancienne et innovante, avec des plats qui varient des pommes de terre Hasselback à la salade de papaye et de butternut avec nuoc mam à l'érable. Bonus : un voyage ici offre une chance d'explorer le Krog Street Market, l'une des nouvelles halles alimentaires d'Atlanta.

99 Krog Street NE, Suite W, 404-458-4534 ticonderogaclub.com.

Un lieu de déjeuner qui prépare de la nourriture depuis 1947, et tous ceux qui connaissent quelque chose sur la politique d'Atlanta et la cuisine du Sud ont rendu visite. C'est une viande et trois à aimer. Et c'est presque toujours occupé.

810 Martin Luther King Jr. Drive SW, 404-525-9212 thebusybeecafe.com.

Le Gunshow bruyant et rapide de Kevin Gillespie, où vous pouvez vous faire une idée folle du bœuf Wellington ou des cuisses de canard au curry rouge dans un style dim sum, serait comme chez vous à Brooklyn. Et le menu de dégustation à cinq plats de Ryan Smith à Staplehouse serait tout aussi à l'aise à Manhattan.

Gunshow, 924 Garrett Street, 404-380-1886 gunshowatl.com.

Staplehouse, 541 Edgewood Avenue SE, 404-524-5005 Staplehouse.com.

Le menu de Steven Satterfield présente le meilleur du gombo, des pois des champs, des navets et des tomates du Sud dans un style qui rendrait Alice Waters faible aux genoux. Parfait pour une soirée rendez-vous ou un déjeuner au comptoir, où l'on peut explorer une carte des vins innovante avec des vers au verre.

Avec l'aide du vétéran bien-aimé du restaurant d'Atlanta Gerry Klaskala, le chef Christopher Grossman met la truite aux cacahuètes et les jeunes oignons Vidalia, et sert des boulettes de truffe avec du bœuf Wagyu. Les murs sont souvent remplis de peintures de Picasso et Matisse de la collection du milliardaire britannique Joe Lewis. C'est le meilleur de la salle à manger Buckhead de luxe. Vous pouvez même déposer 2 900 $ sur une bouteille de Screaming Eagle.

88 West Paces Ferry Road, 404-600-6471 atlasrestaurant.com.

Bien qu'Atlanta ait une population japonaise étonnamment nombreuse, les sushis ne sont pas la première chose qui vient à l'esprit. Une grande partie est surmenée et bâclée, mais chez Umi, le poisson (et de nombreux autres ingrédients) reçoit le respect qu'il mérite de la part du chef Fuyuhiko Ito. La salle moderne est passionnante, tout comme le nouveau bar à cocktails de mauvaise humeur d'Umi, appelé Himitsu, illustré ci-dessus. Il nécessite une réservation et un code pour entrer et Shingo Gokan pratique le rituel strict du barman japonais à la manière américaine.

3050 Peachtree Road NW, 404-841-0040 umiatlanta.com.

Atlanta n'est pas une ville construite sur de grands restaurants italiens, ce qui rend ce petit royaume de pâtes de quartier dirigé par Bruce Logue si génial. Son mariage de mortadelle et de poulpe est une master class en gestion des textures.

753 Edgewood Avenue NE, 404-577-2332 boccalupoatl.com.

Asha Gomez fait valoir que le sud des États-Unis et sa patrie, la région du sud du Kerala en Inde, ont beaucoup en commun. Sa philosophie est exposée dans ce petit coin serein au bord d'une ancienne usine textile transformée en complexe de condominiums. C'est un peu comme une version indienne d'une viande et trois, avec du poulet frit et des samoussas inspirés du Kerala faits avec une main aimante. Ne sautez pas le dessert, elle peut avoir un gâteau aux carottes au poivre noir ou un gâteau renversé à la mangue.

659 Auburn Avenue Northeast, n° 506, 404-220-8945.

Ignorez le mini-golf idiot putting green à l'extérieur. This repurposed factory warehouse from Ford Fry shows off fat Georgia shrimp in a bath of arbol chile butter and lime, and treats Georgia scallops and Florida grouper with simplicity and respect. Fish from northern waters is on the menu, too.


7 can’t-miss March food, wine and dining events

This month, have some competition barbecue, bid on rare wines in a live auction and celebrate the women of the Atlanta food scene.

Netflix food in person

If you’re obsessed with Netflix food shows, this may convince you to leave the house: Lazy Betty, recently named a James Beard Award semifinalist for Best New Restaurant, will host Scottish chef Graham Campbell from the cooking competition show “The Final Table.” The Michelin-starred chef will collaborate with the Lazy Betty team for their Tuesday dinner service. The event is reservation only, so call ahead or book online.

5:30 p.m. March 3. Lazy Betty, 1530 DeKalb Ave. NE, Atlanta. 404-975-3692, lazybettyatl.com.

BBQ fun for the family

Sip & Swine BBQ Festival returns to Coolray Field this month for its fifth year of family-friendly barbecue fun. A Kids Q competition has been added to the mix, joining amateur and professional competition categories. The event is free, but plenty of barbecue, beer, and arts and crafts from local vendors will be available for purchase. Proceeds from the event benefit the Home of Hope at Gwinnett Children’s Shelter.

3-9 p.m. March 6, 11 a.m.-6 p.m. March 7. Free. Coolray Field, 2500 Buford Drive, Lawrenceville. sipandswine.com.

Celebrate Tex-Mex

Has it been five years already? Superica at Krog Street Market, the popular Tex-Mex restaurant from chef Ford Fry, is replacing dinner service on Saturday, March 7, with a special ticketed party. For just $5 per person, tickets include entry and food options like tacos al carbon and ceviche tostadas. There will be a cash bar with drink specials, and a specialty anniversary cocktail will be available all month long.

5-9 p.m. March 7. $5. Superica Krog, 99 Krog St. NE, Atlanta. 678-791-1310, superica.com.

Ladies and local food

A slate of all-female all-star chefs and bartenders are serving the best local food and drink Atlanta has to offer at Monday Night Garage on International Women's Day. Lady Locavores is an event that recognizes women for their contributions to food, dining and gender equality. After the awards ceremony, all ticketed guests will be able to mingle and taste food and drink from Atlanta's female culinary leaders.

6-8:30 p.m. March 8. $50. Monday Night Garage, 933 Lee St. SW, Atlanta. 404-352-7703, cfmatl.org.

Learn the art of spice blending

Understanding how to use and mix exotic, expensive spices can be intimidating, even for experienced home cooks. Learn to harness the full potential of your spice cabinet from chef Lior Lev Sercarz, author of "Mastering Spice" and the chef and owner of La Boite in New York, who will teach a spice master class at Cooks & Soldiers. Attendees will get a hands-on spice blending tutorial, light bites and a custom spice blend to take home, as well as a signed copy of Sercarz's book.

3:30 p.m. March 14. $78. Cooks & Soldiers, 691 14th St. NW, Atlanta. 404-996-2623, cooksandsoldiers.com.

Wine lovers weekend

Beginning on Wednesday, March 18, and culminating on Saturday, March 21, the High Museum Wine Auction is one of the crown jewels of Atlanta’s dining events calendar. Exclusive Dine Around dinners on Wednesday pair top chefs and winemakers for prix fixe coursed dinners at Atlanta restaurants, while the Thursday Winemaker Dinners use the same formula in various private homes and spaces around the city. The week culminates in the Vintners’ Reception and Live Auction at Atlantic Station with the opportunity to taste offerings from more than 100 world-class vintners and experience the electrifying Live Auction selling rare bottles, unique experiences and unbelievable trips. Don’t miss out on the festivities — this is the High Museum’s largest annual fundraising event.

March 18-21. Various locations. highmuseumwine.org.

Enhance your ‘Hamilton’ experience

If you were lucky enough to score tickets to the Atlanta run of the blockbuster musical “Hamilton,” here’s some more good news: Starting on March 31, Murphy’s in Virginia-Highland will be serving a special three-course prix fixe menu for ticket holders. Diners must make a reservation and present their same-day tickets to “Hamilton” for access to the special menu, which includes dishes like avocado toast, the famous Murphy’s burger and a mini Bonzo cake for just $35 per person. The special deal will run through May 3.


Bones Arrow

This is a steakhouse in all its glory. Since opening in 1979, Bones has become a Buckhead institution, and the classic menu is a big part of the reason why. Start with the sharable chilled seafood platter with shrimp, crab legs, and lobster. For something smaller, try the creamy lobster bisque with just the right hint of spice—it's worth a visit in itself. You’ll also want to order a steak don’t miss the dry-aged bone-in ribeye. Sides, meant for sharing, include rich sautéed mushrooms and truffle-butter mashed potatoes. In honor of your surroundings, finish your meal with a slice of warm Georgia pecan pie with praline sauce and vanilla ice cream.


6. Storico Vino

The owners behind Storico Fresco Alimentari e Ristorante and Forza Storico opened their latest venture together, an Italian wine bar and restaurant at Buckhead Village. Currently open for dinner and drinks, Storico Vino leans into wine-friendly dishes on the menu, like charcuterie and cheese boards, oysters, crudo, bruschetta platters, and shareable pastas. Wines can be ordered by the bottle and the glass here, along with a selection of Italian and classic cocktails and Italian beers and ciders. Masks required. Covered patio.


Celebrity Chef Todd English Is Opening an Atlanta Restaurant

Another big name is on board at The Battery, the mixed-use development rising adjacent to the Atlanta Braves’ new Cobb County ballpark. Celebrity Chef Todd English will open Todd English Tavern, reports the Atlanta Journal-Constitution. It will be part of a larger project called Live! at the Battery.

The project will also house PBR Cowboy Bar, according to the AJC, as well as an entertainment venue called Sports and Social. Todd English Tavern will serve upscale bar fare, showcasing “Southern heritage with an international influence.”

Plans for The Battery were first announced in October 2015, with names such as Linton Hopkins, Ford Fry, and the Fox brothers on board. The development will also include a burger joint from actor Mark Wahlberg, a taproom from Athens-based Terrapin Beer Co., a fried chicken restaurant from chef Marc Taft, and Punch Bowl Social, a dining and gaming destination that boasts Top Chef judge and Georgia restaurateur Hugh Acheson as a culinary partner.

Fry will be opening a second outpost for his Tex-Mex concept The El Felix (he originally announced he would take his similar Superica brand to the development). Hopkins recently revealed his restaurant will be called C. Ellet’s, a New Orleans- and Southern-inspired steakhouse.

Chef Jimmy Reyes, previously of English’s Orlando restaurant Bluezoo, will run the kitchen at Todd English Tavern, according to the AJC. Carl Grossglass is moving on from Holeman & Finch to lead the beverage program. The restaurant is scheduled for an April 12 debut.


Danny Meyer Drops Tipping: Chefs and Restaurateurs Weigh In

Influential restaurateur Danny Meyer and his New York City-based Union Square Hospitality Group shocked the dining world today when they announced they would be doing away with tipping at all of their casual and fine dining restaurants, including the new Untitled at the Whitney Museum, the farm-to-table mainstay Gramercy Tavern, and The Modern, which recently received its second Michelin star. In order to raise paychecks to offset employees' loss of gratuity, the restaurants will be raising menu prices by up to 25 percent. The bold move came as a surprise to industry insiders. Reached for comment, here's how chefs and restaurateurs feel about the decision, which most agree was inevitable in today's market.

North Carolina chef/restaurateur Ashley Christensen:

"I think this is a noble and ground-breaking move. As a line cook-turned-CEO, I see so much value in bridging the financial gap between the front and back of house staff with a wage system that lives up to the culture of hospitality. But it's hard to imagine how we could adopt such a policy for our teams in our city. There's a significant blind spot, industry-wide, between this theoretical idea of abolishing tipping and how to successfully put it into practice.

"There’s a significant blind spot between this theoretical idea of abolishing tipping and how to successfully put it into practice."

Danny is taking the risk to live out the experiment, and it's nothing short of brave. I'm inspired by the trust that he is placing in his team and in the guests that dine in his restaurants it speaks to an optimism and dedication regarding hospitality that I hope we, as a community, can rise to meet. Danny has always been a source of inspiration for our company, often raising the bar for what is possible in this industry. If anyone can forge a path to making this a common practice, it's him."

Atlanta chef/restaurateur Ford Fry who will soon to expand into Houston:

"A bold move! Going this route will highlight the value of kitchen staff. Line cooks, for instance, have technical jobs that require a polished skill set, and these folks should be recognized."

Chef/restaurateur Marc Vetri, who operates restaurants in Philadelphia (and soon, Austin):

"I think it's a great initiative to start, and there's no one better than Danny Meyer to start it. It's a broke system and it needs to be fixed. I applaud him for being the first. There is a reason why he is such a leader and motivator! It's obviously at the forefront of many discussions. We (restaurateurs) would all love to do away with the tipping system, and just pay a salary. The difficult thing is figuring out how to make it work. I'm interested to see how it can work."

New York City-based Altamarea Group's Managing Director Rocky Cirino:

"So I've given this a lot of a thought and as an organization we have as well. I will say as my initial reaction that it's incredibly brave and I tip my hat to Meyer and his organization for taking this leap. There is going to be a great deal of discomfort for all parties in this transition. It's going to be challenging to the waitstaff and the clients. It does threaten to dissuade diners because of the sticker stock. Of course Mr. Meyer has an outstanding reputation in the industry, which is going to help mitigate this shock. He can afford to do this with less fear than a smaller organization or a mom and pop.

It's no secret that we all have much higher costs coming down the pike, and you could argue that Meyer is using this as a cover to raise his prices. "Here's how I see it: A lot of this has to do with the fact that wages are going up for tipped employees. Here in NYC they are phasing out the tip credit, and it's no secret that a dramatically higher minimum wage is coming. In addition, if you look at menu prices in general, they have not risen with commodity prices, with protein prices, with transportation costs. I'm familiar with how people see prices here in New York. The $30 entree, while it may seem like a lot to some people, the $40 entree is going to have to become the new normal. It's no secret that we all have much higher costs coming down the pike, and you could argue that Meyer is using this as a cover to raise his prices. That's totally fine, I'm not criticizing. We all have to absorb the rising prices in food and transportation. If he's raising prices 10 to 20 percent, I'd like to think that's not all going directly to staff. As a good business practice it wouldn't. but it would help offset some of these other costs. I have to assume with these increased prices, some of that profit is going to be finding its way into covering the food and transportation increases. It's not just the wage issues, it's other things. I think the public is so accustomed to these prices and that's got to change, and this is a way to lessen the blow."

Legendary New Orleans restaurateur Ralph Brennan:

"Evolution is inevitable, and Danny is certainly a pioneer in this endeavor. The industry will be watching closely."

Fork, in Philly. Photo: Bill Addison/Eater

Philadelphia chef/restaurateur Eli Kulp:

"This will be an absolute watershed moment for our industry and we applaud USHG for taking these steps. The idea of eliminating tipping has been a very big conversation in our company lately, as well. There are so many different complexities and potential pitfalls surrounding this that it has been difficult to fully understand not only how it can be done, but done in a fair and equitable way. Reading this, Union Square Hospitality Group has brought up even more of these complexities that we didn't account for. I am convinced that it will take a company like USHG to allow this move to truly gain traction.

There is no doubt that as an industry, we are facing new challenges, none of them greater then staffing quality people in the kitchen as well as our service teams. I think what they are saying here can potentially help fix a very broken system. There's a tipping point, and when the tipping point is met, there will be a universal acceptance of this new reality."

"It means a cultural shift of huge proportions. and in the short term, this could be disastrous for business."

Pok Pok empire builder Andy Ricker, who has restaurants in Portland, NYC, and Los Angeles:

"What Danny Meyer/USHG is about to do is what we all are going to have to do eventually in this sector of the industry if the labor market, and all the laws and rules that are coming down the pike, stay on their current trajectory. But it means a cultural shift of huge proportions, both from the standpoint of tipped employees and the dining public, and in the short term, this could be disastrous for business. If anybody can pull it off, he can. We'll all be watching."

Chef/empire builder Mario Batali:

"He is a genius and always ahead of the curve. This is the future of dining in the U.S., and all of the players on the team will find a more fair share of the sales in their pockets at the end of the week."

Donnie Madia, co-owner of Chicago's One-Off Hospitality Group:

"Who else but Danny Meyer could possibly pull this off? Our compliments to his and his team's innovation. There always has been a division between back of the house and front of the house pay, maybe this is an opportunity to level the playing field. We look forward to seeing how USHG puts this into play."


Voir la vidéo: Where Old Hollywood Meets The New: Atlantas Marcel. Where Hollywood Eats. THR